Effets auditifs

Le bruit génère des troubles à l’audition humaine et creuse une surdité.

 

La surdité est la perte de l’acuité auditive, elle signifie qu’une partie des signaux sonores qui arrivent à notre oreille n’atteignent pas le cortex cérébral, d’où une perception incomplète de l’ouïe, ce qui entraine une déperdition du message donné.

 

Une perte partielle de l’acuité auditive est une hypoacousie.

 

L'oreille permet à l'homme d'avoir une ouverture sur le monde extérieur par l'intermédiaire des vibrations.

 

Les différents organes qui constituent l’oreille peuvent être atteints et expliquent les différentes pertes auditives :

 

D'une part l'appareil de transmission (oreille externe, oreille moyenne avec le tympan et les osselets) amplifie mécaniquement le message sonore, d’autre part l'appareil de perception enregistre ce message (cochlée ou organe de Corti) pour le traduire en influx nerveux allant jusqu'au cerveau.

 

Il existe 3 types de surdité

La surdité légère (de 20 à 40 dB), la surdité moyenne (40 à 70 dB) et la surdité profonde (supérieur à 70 dB) qui nécessite un appareillage adapté et une rééducation.

 

Les acouphènes (sifflements d’oreilles)

 

Qui n’a jamais ressenti de bourdonnement dans les oreilles à la suite d’un concert, spectacle… ?

Ces parasites auditifs se manifestent par la perception des sons en l’absence de source sonore : avec des intensités variables d’un jour à l’autre, ils se déclarent inopinément et sont difficiles à traiter.

 

Aussi, les acouphènes peuvent se déclarer en forte période de stress, Ils peuvent apparaître et disparaître à tout moment et surviennent à n’importe quel âge.

 

Lorsqu’un acouphène est permanent, l’atteinte auditive résiste et certaines cellules sensorielles sont définitivement détériorées. Ces traumatismes altèrent l’audition et accélèrent le processus de vieillissement de notre organe auditif.

 

L’Hyperacousie

 

Mettez vos couverts dans l’assiette et faites crisser ! Voici une recette pour rendre insupportable une situation… et pourtant, certaines personnes entendent le monde tel qu’on le connait de manière aussi douloureuse que cet exemple. On nomme ceci une hypersensibilité auditive.

 

La simple perception d’un son vous fait souffrir et peut causer des douleurs : maux de tête, anxiété, douleur d’estomac… une sensation de stress constante et handicapante quotidiennement.

Repli sur soi et solitude sont les symptômes premiers de ce genre de maladie.

 

Effets du bruit sur l’homme

 

 

La fatigue auditive : L’oreille humaine se fatigue pour des expositions continues à partir de 76db(A), ce qui peut provoquer des sifflements d’oreilles, bourdonnements et aussi une baisse de l’acuité auditive.

 

Surdité : Déficit auditif permanent, irréversible dû à l’action prolongée des bruits produits au cours de l’activité professionnelle.

 

Effets extra-auditifs

 

Risque d’accident du travail : Le bruit exerce un effet de masque sur les signaux d’alerte, perturbe la communication verbale et détourne l’attention.

 

Effets sur le système cardio-vasculaire : Les troubles cardiovasculaires comme l’hypertension sont plus fréquents chez les travailleurs exposés au bruit.


Effets sur le sommeil : L’exposition au bruit pendant le travail a des conséquences négatives sur la qualité du sommeil.

 

Effets sur les performances psychomotrices : Le bruit (>55 dB(A)) détériore la performance des travailleurs dans les tâches cognitives, on peut noter une amélioration systématique du rendement dès que les niveaux sonores en atelier se réduisent.

 

Une gêne : La gêne liée au bruit est associée à l’insatisfaction au travail, l’irritabilité, voire à l’agressivité.